L’Olympe des infortunes, c’est un terrain vague, une décharge publique qui borde la mer.

Là bas, vous y trouverez un groupe de vagabonds, Ach le Borgne, Junior le simplet et aussi le Pacha et sa bande d’ivrognes. Beaucoup de personnages aux caractères différents et étranges. Ils ont pourtant tous un point commun, ils ont décidé de tourner le dos à la société.

Ach, lui, il est musicien. Quand il joue du banjo, c’est pour faire danser la lune et rejoindre ses chimères. Son compagnon, c’est Junior, un jeune garçon naïf qu’il a pris sous son aile.

Ensemble ils vont suivre la philosophie des Horr. Le horr, c’est un clochard qui a décidé de se retirer du monde citadin et de rejeter toutes ses valeurs : argent, travail, famille. Refus de la mendicité, libre de toutes attaches, on pourrait presque croire qu’ils coulent des jours heureux.

Certains membres du groupe sont parfois pris d’une envie de changement mais les liens qui les unissent sont si forts qu’un détachement s’avère alors bien illusoire.

 

L’Olympe des infortunes, un No man’s land en marge de la ville, de ses valeurs de sa décadence et de son individualisme. Avec cette fable tragicomique, le romancier livre une nouvelle métaphore dont la subtilité poétique ne manquera pas de bouleverser les esprits.

 

Une réflexion sur la société de consommation et la réintégration de ceux qui en sont exclus.

Voici une critique proposée par Cécile, notre stagiaire:

 

C'est l'histoire d'Uther Pendragon. Il a eu une fille et un garçon. La fille s'appelle Morgane et le garçon s'appelle Artur. Uther rencontre Merlin lors d'une bataille, tandis que sa femme, la reine se rend sur une île avec ses servantes. Uther se rapproche du lac et voit Viviane, une fée que les lecteurs pourront découvrir dans le chevalier sans nom, mais c'est une autre histoire ... Merlin raconte son récit à Blaise, serviteur d'Uther, qui écrit la vie de l'enchanteur dans un journal sous forme d' extraits dans ce livre. Durant la bataille, Uther Pendragon meurt. Son fils Artur monte alors sur le trône, c'est le début des chevaliers de la table ronde et de la quête du Graal.

J'ai apprécié la fin de la vie d'Uther Pendragon, moi qui aime l'histoire sur la quête du Graal, et le début de vie de Artur avec Lancelot du lac qui va découvrir son vrai nom dans le chevalier sans nom. Ayant lu le tome 1 qui parle de l'enfance de Merlin , j'ai préféré le tome2 car dans le tome 1,on ne parle pas de la quête du Graal. Le livre est préférable aux enfants qui connaissent un peu la quête du Graal. Lisez les autres livres sur la quête du Graal comme la neige et le sang, la nef du lion et la revanche des ombres dans la collection Graal de Christan De Montella.

Le lecteur se trouve transporté dès le début de ce roman dans un centre mi-pension mi-prison où une petite fille semble vivre un enfer. Complètement associale, amnésique, elle refuse toute forme de chaleur humaine. Comment a -t-elle pu en arriver à un tel comportement?

L'auteur qui nous avait habitué à des textes corrosifs mais légers (cf: une pièce montée) nous prouve qu'elle peut exceller également dans un registre plus sombre. Nous suivons l'évolution de Lila en espérant la voir grandir plus sereinement.

L'auteur apporte une touche d'originalité à son roman en plaçant l'action dans un futur plutôt inquiétant. Les livres sont interdits car jugés dangereux pour la santé, les intellectuels n'ont plus leur place...

une belle réflexion sur la société, une ballade judicieuse...

 

Que faire, quel comportement adopter quand la chair de sa chair vient de perdre l'être aimé dans un accident?

Voici le questionnement par lequel débute le très touchant roman d'Agnès Desarthe. Jérome, père de famille divorcé, enfant trouvé, va tenter de se rencontruire lui-même afin de réconforter sa fille de 18 ans ,Marina, touchée trop tôt par la souffrance.

Une introspection du héros commence alors où viennent se greffer un inspecteur de police et une écossaise farfelue.

La relation père fille ainsi que le sentiment d'impuissance face à une situation tragique sont très bien décrites.

Un très bel ouvrage où se dévoile une fois de plus la fibre psychologique de l'auteur.

Sous-catégories

Mes emplettes

Le panier est vide