Embrasser l’eau et la Lumière

 

Lucille est née au milieu des marais salants de la baie de Bretagne. Très tôt, elle apprend auprès d'Agnès une saulnière qui est aussi sonneuse de cornemuse, à extirper le sel des entrailles de la terre. De cette passion secrète, elle veut en faire son métier. Mais dans la Bretagne des années 60, les salines sont rarement léguées aux femmes. Son père a prévu d'offrir celle de sa famille à son frère qui perpétuera la tradition.
La jeune femme quitte le marais et devient vendeuse à Nantes. Dès qu'elle a un moment, elle vend des pochons de sel. Mais cela ne suffit pas à lui faire oublier le pays maraîchin. Car tout, y compris l'amour, la ramène à la terre salée du marais, là où son corps et sa vie embrassent l'eau et la lumière.

 

 

La Métallo

Si Yvonnick a un prénom et des bras d'homme, c'est grâce à sa mère qui lui a appris à se défendre des coups. Et ces bras d'homme, Yvonnick en a bien besoin depuis que son mari, qui travaillait à J.J. Carnaud et forges de Basse-Indre n'est plus là. En acceptant de prendre sa relève à la forge, la jeune veuve et mère d'un enfant fragile, élevée dans le marais salant breton, devient métallo. Une vie ouvrière de lutte qui ne l'empêche pas de se faire respecter des hommes ni de gagner son indépendance, et surtout, d'être fière de son travail à l'usine et de sa communauté solidaire. Mais cette fierté, menacée dès 1968, se rompt au fil du temps, les notions de rentabilité, de courbes et de tableaux de chiffres chassant l'idée d'un combat pour une vie meilleure.

 

 

 

 

 

 

Participant à cette conversation

  • Bonjour et merci pour cette info. Je n’ai pas pu assister à l’événement, mais j’espère que tout s’est bien passé et que tout le monde s’est bien amusé. J’essayerai d’être là pour la prochaine dédicace parce que c’est l’une de mes auteurs à succès préférés et surtout, j’adore ses livres, sa façon d’écrire et également son style. J’ai lu « Embrasser l’eau et la Lumière » et j’ai adoré et j’aurais vraiment aimé être là pour la féliciter en personne et lui exprimer ma gratitude et lui poser quelques questions aussi si possibles. Je reste à l’affût pour la prochaine date de dédicace en sa compagnie, mais en attendant, un tour chez Ecofia.fr s’impose, une adresse des plus intéressantes pour tous où l’on trouve à peu près tout et croyez-moi, ils sont également de bon conseil. Mais pour revenir à notre mouton, je pense et j’ai l’ultime conviction que le meilleur est à venir pour notre écrivain préférée. Pour vous qui avez l’occasion de la rencontrer, vous pouvez peut-être nous exposer votre impression et nous partager vos sentiments vis-à-vis de ce que vous y avez vécu. Cela tente quelqu’un ?

Mes emplettes

Le panier est vide