En 1960, lorsque l’usine de La Janais à Chartres de Bretagne est sortie de terre, pour beaucoup de personnes à cette époque, c’était Paris qui venait en province, c’était une mine d’emplois à la clé, c’était la voiture pour tous et la voiture reine de la ville.
Sur le site de La Janais et de La Barre Tomas 1, à l’époque où l’Ami 6 fut la première voiture à sortir de l’usine, on dénombrait 14 000 ouvriers. Aujourd’hui, ils sont environ 4 000 salariés à y entrer encore tous les matins. Cette implantation d’usine a modifié le paysage rural et urbain par l’installation de nouveaux habitants (ouvriers, techniciens…) et a été, et l’est encore dans une moindre mesure, le poumon économique de Chartres de Bretagne.
À travers le prisme de l’histoire industrielle locale, Jérôme Blin et Gaëtan Chevrier questionnent les modifications du paysage afin d’en dresser un portrait sensible. Ils sont allés à la rencontre des témoins d’une époque mais aussi vers celles et ceux qui s’y inscrivent

  • Aucun commentaire trouvé

Mes emplettes

Le panier est vide